Diocèse de St Brieuc et Tréguier, ces 60 derniers jours

Site du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier de l’Église catholique en France.



vendredi 17 novembre 2017

  • La nouvelle traduction du Notre Père entrera en vigueur le 3 décembre

    >>> Suggestions pour accompagner ce changement :
    Voir la lettre-Info du Service diocésain de liturgie en pièce jointe de cet article !

    Date du changement

    La nouvelle traduction du Notre Père sera adoptée officiellement le premier dimanche de l'Avent, soit le 3 décembre prochain.

    Mot de Mgr Denis Moutel

    Notre Père … ! Dieu avec nous.

    Comme vous le savez, c'est le 1er dimanche de l'Avent, 3 décembre prochain, que La nouvelle traduction du Notre Père entrera en vigueur.

    Le dossier joint donnera à chaque paroisse les informations utiles pour préparer nos communautés à ce changement, sans l'anticiper mais en nous accordant à la date retenue pour l'ensemble des diocèses de France.

    Ce sera, pour les équipes liturgiques et pour les prédicateurs, l'occasion d'une réflexion sur la tentation. Dans le combat spirituel que nous avons à mener, Dieu n'est pas contre nous  ne nous soumets pas ») mais avec nous et pour nous (« ne nous laisse pas »).

    Nous en faisons l'expérience dans chaque eucharistie en faisant mémoire de Jésus Christ, mort pour notre salut et ressuscité pour notre vie.

    Que nos célébrations et que toute notre vie puissent témoigner toujours plus de la miséricorde de Père.

    + Denis Moutel
    Évêque de Saint-Brieuc et Tréguier

    Ils en parlent

    Contact

    Service Diocésain de Pastorale Liturgique et sacramentelle
    81 rue Mathurin Méheut CS 44224 22042 St-Brieuc Cedex 2
    02 96 68 13 52 / liturgie chez diocese22.fr


jeudi 16 novembre 2017

  • Le diocèse de Laval recrute son responsable de la Pastorale des Jeunes

    Le Diocèse de Laval recherche son Responsable diocésain du Service de la Pastorale des Jeunes pour la période de septembre 2017 à juin 2018 du 1er janvier 2018 au 31 juillet 2018. Dépôt des candidatures pour le 15 décembre.

    Institution

    Le diocèse de Laval compte plus de 300 000 habitants et comprend 31 paroisses réparties en 8 doyennés. Il s'inscrit dans le département de la Mayenne, la région des Pays de la Loire et la province Ecclésiale de Rennes.
    Le service de la Pastorale des Jeunes fait partie du « Pôle Jeunes et Vocations », il porte le souci de l'accompagnement des jeunes de 12 à 30 ans.

    Description du poste

    En étroite collaboration avec le vicaire épiscopal pour la Pastorale des Jeunes et des Vocations et dans le cadre de la mission ecclésiale reçue de l'évêque, vous favorisez la coordination entre les différents acteurs de la pastorale des jeunes : paroisses, doyennés, mouvements, monde scolaire et universitaire.

    • Vous encouragez les initiatives. Vous accompagnez les acteurs de la pastorale dans les paroisses, les doyennés, les mouvements et le monde scolaire et universitaire.
    • Vous participez à l'organisation des différents temps forts de l'année : JMJ, pèlerinages diocésains (Lourdes, Taizé), école de prière, rassemblements divers.
    • Vous travaillez en collaboration sur divers projets avec la pastorale des jeunes régionale, provinciale et nationale, la Direction de l'Enseignement Catholique, la Pastorale familiale, l'AEP, etc.
    • Vous animez l'équipe du Service Diocésain de la Pastorale des Jeunes. Vous préparez les ordres du jour, animez les rencontres, réalisez les comptes rendus, transmettez les informations.

    Profils recherchés

    Porteur d'une foi vivante et rayonnante, vous connaissez l'Eglise et avez une expérience de transmission auprès des jeunes.
    Vous savez travailler en équipe et vous insérer dans des réseaux existants.
    Vous maîtrisez les outils bureautiques et les différents moyens de communication. Vous avez une bonne capacité à développer et conduire des projets.

    Candidature

    Le poste est à plein temps, basé à Laval.
    Pour répondre à cette offre, merci d'envoyer lettre de motivation et CV avant le 15 décembre à :
    Recrutement Responsable Diocésain du Service de la Pastorale des Jeunes
    27, rue du cardinal Suhard
    BP 31225
    53012 LAVAL cedex
    secretariat.eveque chez diocesedelaval.fr


  • Escale Familles du Secours Catholique : vivre ensemble et s'entraider

    « Escale Familles du Secours Catholique : vivre ensemble et s'entraider » est un article paru sur le site la communauté des paroisses du littoral ouest.

    info document - voir en grand cette image

    "Escale Familles … à la fois un havre de paix de sécurité où les familles peuvent se rencontrer, échanger, partager. Porteur du projet, le Secours Catholique le fait vivre au sein de la Maison St Yves à Saint-Brieuc.

    Voulue par Mgr Moutel, Escale Familles est ouverte depuis début octobre et fonctionne comme un accueil de jour pour toutes les familles grâce à une importante équipe de bénévoles. Rencontre avec Bernard Philippe, directeur du Secours Catholique et Annette Paous, responsable du projet."

    Article en intégralité à retrouver > ici <


lundi 13 novembre 2017

  • Appel à bénévole

    Le service de la Mission Universelle recherche une personne disponible pour rejoindre l'équipe diocésaine.
    Compétences requises :

    • Intérêt pour la vie de l'Église universelle, pour les relations que notre diocèse entretient avec les missionnaires originaires d'ici et les prêtres et religieuses venus d'ailleurs.
    • Compétences pour alimenter le site internet du diocèse.
    • Disponibilité pour éveiller les jeunes scolaires, ados ou grands jeunes à leur vocation de « disciples missionnaires ».

    Contact :
    F. Denis Chamaret, Délégué épiscopal.
    mobile 06 12 91 53 09
    denis_chamaret2 chez yahoo.fr

    Voir en ligne : Mission universelle

vendredi 10 novembre 2017

  • Journée mondiale des pauvres : le diocèse de Saint-Brieuc se mobilise

    « À la lumière du “Jubilé des personnes socialement exclues”, alors que dans toutes les cathédrales et dans les sanctuaires du monde les Portes de la Miséricorde se fermaient, j'ai eu l'intuition que, comme dernier signe concret de cette Année Sainte extraordinaire, on devait célébrer dans toute l'Église, le XXXIIIe dimanche du Temps ordinaire, la Journée mondiale des pauvres. Ce sera la meilleure préparation pour vivre la solennité de Notre Seigneur Jésus Christ, Roi de l'Univers, qui s'est identifié aux petits et aux pauvres et qui nous jugera sur les œuvres de miséricorde (cf. Mt 25,31-46). Ce sera une journée qui aidera les communautés et chaque baptisé à réfléchir sur la manière dont la pauvreté est au cœur de l'Évangile et sur le fait que, tant que Lazare git à la porte de notre maison (cf. Lc 16,19-21), il ne pourra y avoir de justice ni de paix sociale. »
    Pape François

    Au niveau diocésain

    Jeudi 16 novembre

    Thème : « Vivons des actes pour nous nourrir des expériences des uns et des autres » à la Maison Saint-Yves

    Après un dîner partagé pris au sein de la Maison Saint-Yves, les personnes présentes se sont réunies pour visionner des petits films préparées par le groupe de la Diaconie du diocèse de Saint-Brieuc sur la Fraternité Pierre d'Angle, le pèlerinage Fratello, le Village Saint-Joseph, l'Escale Familles et le groupe accueil des migrants de Guingamp. Entre chaque diffusion, la quarantaine de participants s'est divisée en petits groupes de partage d'expérience avec la consigne de faire remonter un point essentiel au terme de leurs échanges.

    info document - voir en grand cette image

    Sur le thème de la "Fraternité", plusieurs expressions ont été soulignées : "accepter nos pauvretés", "s'engager dans le temps" ou encore "tendre la main". Concernant le volet "Célébrer", les participants ont noté "trouver sa place dans la communauté", "inviter et aller chercher" mais aussi "donner envie de s'investir". Enfin, sur la partie "Prendre soin de l'autre", il a été question de « s'investir avec la personne », "faire confiance", "se respecter mutuellement", "se mettre au service" et "prier pour les autres".

    info document - voir en grand cette image

    Durant la soirée, Jean-Claude Lemercier, diacre pour la Diaconie de l'Église dans le diocèse de Saint-Brieuc a pris la parole pour souligner que "le pauvre est celui que l'on attend pas, que l'on entend pas. Pour un chrétien, la solidarité est la traduction d'une exigence évangélique.
    La Diaconie est la mise en œuvre de l'Évangile au service des personnes, notamment les plus pauvres. La Diaconie nous fait revisiter les fondements théologiques de l'action solidaire. La première diaconie que Dieu nous offre, c'est Jésus dans notre humanité.
    Nous avons à nous entraider en prenant soin et pour vivre en actes, il nous faut faut nous mettre en équipe et ne jamais rester seul. 'Diaconia 2013' nous a appris que nul n'est trop pauvre pour n'avoir rien à partager.

    info document - voir en grand cette image

    En fin de débats, Mgr Denis Moutel a conclu les échanges. "J'ai retenu une phrase du Pape François lorsqu'il demande pardon quand nous avons détourné le regard [des pauvres]. Le Pape accepte de rentrer dans cette relation profondément humaine, il prend le temps, il se laisse toucher.
    Moi aussi, je me sens appelé. Il faut accepter cette relation sans toujours savoir où cela va nous conduire. Osons la rencontre sans avoir tout programmé. On ne sais pas tout à l'avance ! Chacun a quelque chose à donner. Nous avons peut-être à progresser d'un 'faire pour vers un 'être avec'.
    Ce soir, nous avons entendu de belles interpellations. Il ne s'agit pas de s'inquiéter de ce que nous pourrions faire davantage pour les pauvres mais d'abord consentir à entrer en relation avec telle ou telle personne. Cet engagement est n'est pas constitutif mais bien consubstantiel de la foi chrétienne.

    info document - voir en grand cette image

    Jusqu'au 21 novembre

    Exposition : « Que faire pour que ça change ? », visible à la salle d'exposition de la Maison Saint-Yves, aux heures d'ouverture habituelles.

    Lieu : Maison Saint-Yves
    81 rue Mathurin Méheut, 22000 Saint-Brieuc

    Au niveau paroissial

    Dimanche 19 novembre

    En réponse à l'appel du Pape François, vivons et servons la Fraternité en ce dimanche 19 novembre 2017.
    Rendez-vous au self des élèves de l'école Notre-Dame à Gouarec à partir de midi pour un pique-nique tiré du sac. Le dessert sera mis en commun.
    Après-midi, échanges, témoignages, danses…

    OUVERT A TOUS
    N'hésitez pas à en parler autour de vous !

    Loi synodale n°21 : Créer du lien
    Deux ou trois membres de l'EAP seront chargés de porter le souci d'une véritable communauté de proximité, fraternelle et chaleureuse. Les EAP organiseront, de temps à autre, un moment de convivialité par exemple un pot après la messe. Elles repèreront les personnes nouvelles fréquentant nos assemblées dominicales ou celles qui paraissent isolées dans l'assemblée. Elles prendront contact, inviteront à un temps de rencontre et présenteront la vie de la paroisse. Un trombinoscope des divers responsables pourra être remis pour faciliter l'intégration.

    Lieu : École Notre-Dame
    4 rue Saint-Gilles, 22570 Gouarec


  • Offre d'emploi - Poste d'aumônerie à mi-temps pour l'hôpital psychiatrique de Bégard

    Le service des aumôneries catholiques des hôpitaux recherche une personne disponible pour un poste d'aumônerie à mi-temps pour l'hôpital psychiatrique de Bégard. Ce poste est à pourvoir en avril 2018.
    Compétences & qualités requises : expériences humaines auprès des personnes fragiles, ancrage ecclésial, sens de l'écoute et de la confidentialité, capacité à travailler en équipe, sens de l'organisation, compétences administratives (utilisation de Word, Excel, Internet)

    Accompagnement et formations assurés.

    Les candidatures sont à envoyer à la responsable diocésaine des aumôneries d'hôpitaux :
    Gratiane Louvet, RDAH
    rdah chez diocese22.fr
    tel 02.96.68.13.42


jeudi 9 novembre 2017

  • RCF Côtes d'Armor fête ses 25 ans ! Après-midi spécial le 12 décembre.


    Pour fêter ses 25 ans, RCF Côtes d'Armor, Radio Chrétienne Francophone, a la joie d'inviter ses amis à une réception dans ses nouveaux studios de la maison Saint-Yves, 81 rue Mathurin Méheut, Saint-Brieuc, Mardi 12 Décembre 2017 de 17h à 20h, en présence de Mgr Denis Moutel.

    Programme

    • 17h : accueil, visite guidée, moment musical
    • 18h15 : émission en direct
    • 19h : cocktail

    Venez découvrir votre nouvelle radio et célébrer notre anniversaire !

    Rendez-vous : Maison Saint-Yves, 81 rue Mathurin Méheut, 22000 Saint-Brieuc

    Contact  : 02 96 62 05 71

    Twitter : @RCFcotesdarmor
    Site web : https://rcf.fr/

    Fréquences :

    • Saint-Brieuc : 100.6
    • Guingamp : 98.8
    • Lannion : 102.1

mercredi 8 novembre 2017

  • 50 ans du Renouveau à Josselin

    Plus de 800 personnes ont participé, le dimanche 8 octobre, à Josselin, au rassemblement jubilaire des groupes de prière du Renouveau charismatique et des communautés nouvelles de Bretagne et de Vendée.

    8 événement
    8 événement

    « Pour tous ceux qui n'ont pu aller à Rome, en juin, au rassemblement international autour du pape, nous fêtons ici les 50 ans de ce « courant de grâce » comme l'appelle le pape François », annonce le père Jean-Baptiste Alsac, modérateur du Verbe de Vie de la Maison de Josselin, responsable de l'organisation du rassemblement des groupes du Renouveau charismatique, le 8 octobre.
    Mgr Raymond Centène, évêque de Vannes, assistait dès le matin aux témoignages, puis il a célébré la messe. « Alors que nous sommes réunis pour célébrer le jubilé des 50 ans du Renouveau charismatique, nous voulons rendre grâce au Seigneur, le remercier pour ses dons, lui demander de venir en nos cœurs. » Le vicaire général de Quimper, l'abbé Alain Guellec, représentait son évêque, Mgr Laurent Dognin : « Le Renouveau fait partie des groupes d'Église qu'on accompagne et encourage, car il participe à la mission de l'Église, qui est de permettre à des personnes loin de la Foi de découvrir le Christ. On ne peut que se réjouir. Le Renouveau met la grâce au service de tous. »

    Laurent Gay, « rescapé de Dieu », ancien drogué devenu missionnaire au service des établissements scolaires et de tous ceux qui l'appellent, a apporté son témoignage de vie. Aujourd'hui marié et père de deux enfants, il sillonne la France pour porter le message d'espérance, de foi, d'amour de Dieu et faire de la prévention auprès des jeunes. « Dieu m'a sauvé la vie. Depuis, j'ai de la compassion pour ceux qui ne Le connaissent pas. Je veux les aider à découvrir l'amour de Dieu, les aider à découvrir les rêves que Dieu va leur permettre d'accomplir. »
    Parmi les Costarmoricains, les communautés du Chemin neuf, de l'Emmanuel, le Village Saint-Joseph et les groupes de prière du Renouveau de Lannion, d'Yffiniac, de Dinan… sont venus en nombre. 70 membres du foyer de charité de Tressaint (sur 81 !) ont fait le déplacement : « Comme foyer de charité, nous faisons partie de ceux qui ont expérimenté la grâce de l'Esprit-Saint avant le Renouveau, puisque nous avons été fondés en 1936, avec Marthe Robin. Notre identité, c'est la vie dans l'Esprit qui nous a renouvelés et qui renouvelle notre vie communautaire. Marthe nous a apporté une nouvelle Pentecôte d'amour », explique Honorine Grasset. Pour l'occasion, des membres du Village Saint-Joseph ont même vendu des objets de leur artisanat.

    Isabelle Claquin,
    pour Église en Morbihan

    Légende photo : L'animation musicale était assurée, le matin, par le groupe de prière de Lannion.


mardi 7 novembre 2017

  • Eglise en Côtes d'Armor - Novembre 2017

    Éditorial [1]

    Calendrier de Mgr Denis Moutel

    Infos officielles

    • Nominations
      Par décision de Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier, à partir du 1er octobre 2017, l'abbé Albert Wanso - avec l'accord de Mgr Barthélémy Yaouda Hourgo, évêque de Yagoua (Cameroun) - est nommé comme prêtre « Fidei Donum » au service des paroisses de Lannion et Pleumeur-Bodou.

    Dans le souffle du synode

    Événement

    • Benoît Rault, nouveau diacre à Lannion
    • Journée mondiale des pauvres
    • Jubilé du Renouveau
    • Découvrir Madeleine Delbrel
    • Consacrés et engagés Sœur Anne-Cécile Madohonan
    • Réenchanter l'école : Soigner le climat scolaire

    Témoignage

    • Philippe Mac Leod, écrivain et poète

    La vie dans le diocèse

    Dossier

    • Église et crémation

    Zoom

    • Lexique des termes ecclésiaux
    • Les fêtes chrétiennes
    • La mémoire des défunts

    Mémoire

    • Le monument aux morts de Pleumeur-Bodou

    Infos, intentions,


    [1] en ligne à partir du 20 novembre


lundi 6 novembre 2017

  • Participez aux Journées mondiales des familles à Dublin en août !

    Vous désirez y participer ?

    • Inscrivez-vous >> ici <<
    • Ou téléphonez au Service des pèlerinages au 02 96 68 13 50

    Une question ? Contactez Isabelle et Benoît Gosselin au 06 42 31 13 70

    Besoin d'info ? Allez visiter le site de la Maison Anne et Joachim

    Cette année, la Journée mondiales des familles se déroule à Dublin du 22 au 26 août 2018 dans une expérience unique de formation, de fête et de fraternité dans l'universel.

    Une délégation conduite par Mgr Denis Moutel se prépare à y participer avec l'aide du Service diocésain des pèlerinages.

    A Milan en 2012, Philadelphie en 2015, la Pastorale des familles du diocèse de Saint-Brieuc a rencontré des familles avec enfants, parents, grands-parents de toutes conditions et de tous les âges. L'équivalent des Journées Mondiales de la Jeunesses pour les familles, pour toutes les familles !

    Le programme

    info document - voir en grand cette image


    (Cliquez dessus pour agrandir)

    4 moments clés

    info document - voir en grand cette image


    (Cliquez dessus pour agrandir)

    Hymne officiel


  • Le vêtement

    « L'habit ne fait pas le moine ». Voilà un proverbe qui éclaire bien des textes bibliques. Avez-vous remarqué que dans la Bible on se déguise souvent ?

    Dans la Genèse, Jacob se revêt des vêtements de son jumeau Ésaü et il se met sur les bras la toison de chevreaux pour paraître aussi velu que son frère. Son vieux père Isaac, qui n'y voit plus, tâte ces poils postiches, sent l'odeur des habits d'Ésaü et s'imagine que c'est bien Ésaü qui est devant lui. Il donne alors sa bénédiction à Jacob en pensant bénir Ésaü. C'est le vêtement qui trompe.

    Je voudrais mentionner un épisode où le mouvement est inverse : un personnage fameux, David, enlève ses habits royaux qu'il porte pourtant à juste titre. Quand David monte enfin sur le trône d'Israël, il décide de faire venir à Jérusalem l'arche d'alliance, ce coffre qui contient les tables de la Loi et qui est le support visible de la présence invisible de Dieu. Or, quand l'arche arrive dans la ville, David qui est en grand apparat, quitte tous ses vêtements, et, vêtu seulement d'un pagne de lin, il danse devant l'arche. Apparemment l'habit ne fait pas le roi. Sans costume de cérémonie, David est toujours autant roi. Sa royauté est plus profonde que tous les signes extérieurs parce qu'elle lui vient de Dieu.

    Quand on enlève à Jésus ses vêtements pour le crucifier, c'est bien sûr un geste violent qui cherche à l'humilier, à le déposséder de tout. Pourtant la tradition chrétienne s'est plu à voir dans ce Christ sans vêtement le roi glorieux, revêtu de l'amour du Père. Cet amour, voilà le vêtement dont parle la Bible depuis le commencement ; un vêtement qui ne trompe jamais et qui enveloppe de gloire même les corps les plus abandonnés.


jeudi 2 novembre 2017

  • Du 3 au 8 novembre 2017 : Assemblée plénière des évêques de Frances à Lourdes

    Du 3 au 8 novembre 2017, les évêques de France se retrouvent à Lourdes, comme chaque année, pour une session de travail et de réflexion commune.
    Qu'est ce qu'une Assemblée plénière ? La Conférence des évêques de France est constituée de l'ensemble des évêques et cardinaux de France. Elle se réunit deux fois par an, en mars et en novembre, en assemblée plénière à Lourdes.

    Les thèmes importants
    de l'assemblée plénière

    • La Ratio fundamentalis institutionis sacerdotalis,
    • Le Synode des évêques sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel. Une conférence de presse aura lieu le 7 novembre avec la diffusion de la synthèse,
    • L'évolution des structures de la Conférence des évêques de France,
    • Les chrétiens d'Orient avec Mgr Mirkis et Mgr Gollnish

    A ne pas manquer

    Les discours d'ouverture et de clôture de Mgr Georges Pontier, président de la Conférence des évêques :

    • Vendredi 3 novembre, 8h50 : discours d'ouverture,
      > Retransmission en direct par KTO > disponible ici <
      > Discours d'ouverture à retrouver > ici <
    • Mercredi 8 novembre, 11h15 : discours de clôture.
      > Retransmission en direct par KTO > disponible ici <
      > Discours de clôture > ici <

    Messe télévisée

    Cette année, la messe télévisée aura lieu en milieu d'assemblée à partir de 10h40 le dimanche 5 novembre, en direct de la basilique du Rosaire de Lourdes.
    Le Jour du Seigneur propose ensuite un reportage sur la préparation du Synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel, qui se réunira au Vatican en octobre 2018.

    Contacts presse
    Conférence des Évêques de France

    • M.Vincent Neymon
      Secrétaire général adjoint
      Directeur de la communication
      Porte-parole adjoint
      Tél : 01 72 36 68 41
    • Mlle Constance Pluviaud
      Chargée des relations avec les médias
      Tél. : 01 72 36 68 42

mardi 31 octobre 2017

  • Service civique MRJC / La fête au village !

    Le Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne (MRJC) vise à promouvoir une jeunesse engagée dans la vie de leurs territoires ruraux, en étant force de propositions et d'actions. L'association puise son originalité dans le public qu'elle rejoint : des jeunes issus du milieu rural ; et dans son fonctionnement : elle est entièrement gérée et animée par des jeunes de 13 à 30 ans.
    Le MRJC 22 souhaite continuer de s'inscrire dans une dynamique de culture en milieu rural sur la commune de Laurenan. Depuis de nombreuses années, peu de commerces subsistent, mais la commune est dotée de plusieurs équipements culturels (médiathèque et salle des fêtes), et des collectifs cherchant à dynamiser le bourg. Dans ce cadre, la commune souhaite continuer à encourager la création de nouveaux espaces d'échanges et de rencontres. Le MRJC 22 souhaite y prendre toute sa part en montant sur le territoire de Laurenan un événement sur la thématique de la culture en milieu rural.
    Le MRJC 22 accueille un.e autre volontaire en service civique sur Laurenan. En investissant le même territoire sur la même période, les deux volontaires auront l'occasion d'échanger régulièrement ensemble, seront invité.e.s à s'entraider mais ils auront chacun une mission distincte. L'autre volontaire sera en effet chargé.e de favoriser la rencontre et a mobilisation de jeunes autour de la thématique de la paix, en lien avec le Festival International Pour la paix organisé en août 2018 par le MRJC.

    info document - voir en grand cette image

    Missions du volontaire

    • Action 1 : Aller à la rencontre des acteurs et des dynamiques présentes sur le territoire pour finaliser l'état des lieux.
    • Action 2 : Co-organiser un évènement culturel avec des jeunes, la population locale et la mairie de Laurenan. La forme est a définir : soit sous forme d'actions ponctuelles, soit sous forme d'un événement unique, au cours du volontariat.
    • Action 3 : Accompagné par le permanent local mobiliser et animer une équipe de jeune en charge de la mise en place du projet.

    Conditions d'accueil

    • Mission de 8 mois
    • 24 h/sem
    • Statut de service civique (environ 570 €/mois)
    • Participation à la formation des volontaires : 3 x 3 jours sur Paris et le PSC1 à passer en région
    • Frais de déplacement remboursés (0,33/km)
    • Le volontaire sera accompagné dans la mission par un salarié et par les jeunes du Conseil d'administration du MRJC 22
    • La mission débutera le 1er décembre 2017
    • Les missions sont adaptables à chaque profil de volontaire (organisation du temps, envies, …)
    • Aide au financement du BAFA base ou BAFD base (en fonction du profil)

    Contact

    Annabelle Lemée au 06 98 80 32 56 ou sur cotesdarmor chez mrjc.org


  • Service civique MRJC / Agir pour la paix en milieu rural

    Le MRJC (Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne) organise un Festival International pour la Paix, un événement de 5000 jeunes à Besançon, du 2 au 5 août 2018. Ce rassemblement sera coorganisé avec une association de jeunes d'Allemagne et des dizaines d'associations françaises.
    Le MRJC 22 souhaite rassembler des jeunes autour d'événements et de sensibiliser les habitants des territoires ruraux à la culture de la paix, aux enjeux internationaux ou encore à la coopération entre les citoyens. Ce service civique se déroulera à l'échelle de Laurenan et alentours et favorisera la rencontre et la mobilisation d'un maximum de jeunes sensibles à l'enjeu de la paix dans le Monde.

    info document - voir en grand cette image

    Le MRJC 22 accueille un.e autre volontaire en service civique sur Laurenan. En investissant le même territoire sur la même période, les deux volontaires auront l'occasion d'échanger régulièrement ensemble, seront invité.e.s à s'entraider mais ils auront chacun une mission distincte. L'autre volontaire sera en effet chargé.e d'accompagner des jeunes à monter le projet de leur choix sur leur territoire. Le travail du-de la volontaire chargé de la rencontre et de la mobilisation de jeunes autour de la paix est divisé en trois missions :

    • Mission 1 : Rencontre de jeunes et d'habitants sur le thème de la paix
      Sur le territoire concerné, le/la volontaire ira à la rencontre des jeunes pour sensibiliser à la paix, aux valeurs de coopération, de fraternité. Ces rencontres pourront être faites sous plusieurs formes (animations de rue, interventions en milieu scolaire…) et sur plusieurs lieux du territoire (établissements scolaires, foyers de jeunes, centres sociaux…). Avec sa tutrice, le/la volontaire définira les modalités d'actions les plus proches de ses envies, de celles des jeunes, des besoins de l‘association, et de la réalité du territoire.
    • Mission 2 : Organisation et animation d'événements
      Sur le territoire concerné, le/la volontaire organisera avec des jeunes (et autres bénévoles) des événements autour du thème de la paix, ainsi que d'autres thèmes qui pourront tenir à cœur des jeunes rencontrés et de lui-même/elle-même. Ces événements pourront prendre plusieurs formes (jeux, débats, tournois de foot ou autres sports, soirée-concert, interventions scolaires…).
    • Mission 3 : Mobilisation de jeunes et de bénévoles en vue du Festival international pour la Paix
      Après avoir découvert le projet du festival, le/la volontaire participera, avec les bénévoles locaux de l'association, à l'organisation d'animations pour mobiliser un maximum de jeunes en vue du festival. Le/la volontaire aidera à l'organisation logistique rendant possible la participation des jeunes et à l'implication d'un maximum de jeunes avant et après le rassemblement.

    Conditions d'accueil

    • 24h/semaine (pendant 10 mois)
    • Indemnité environ : 570€/ mois
    • Espaces de formation proposés : Participations à la formation des volontaires : 3 x 3 jours + PSC1 à passer en région
    • Invitation à participer à la commission nationale « Festival International pour la Paix » pour échanger avec d'autres membres de l'association investis dans la mobilisation pour le festival
    • Participation au stage de recherche sur l'égalité organisé par le MRJC national et/ou aide au financement du BAFA base ou BAFD base (en fonction du profil)
    • Frais de déplacement remboursés (0,33€/km)
    • Le volontaire sera accompagné dans la mission par un salarié et par des responsables bénévoles référents
    • Le poste est à pouvoir pour le 1er décembre 2017
    • Les missions sont adaptables à chaque profil de volontaire (organisation du temps, envies, …)

    Contact

    Annabelle Lemée au 06 98 80 32 56 ou sur cotesdarmor chez mrjc.org


lundi 30 octobre 2017

  • Bénédiction de la croix située dans la cypte de la Maison Saint-Yves

    Lundi 30 octobre, a eu lieu la bénédiction de la croix située dans la crypte de la Maison Saint-Yves en présence de la sculptrice, Isabelle Blanchard, entourée de ses proches. Une trentaine de personnes s'étaient réunies pour cette célébration eucharistique présidée par Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier.

    Dans une première partie de célébration, Mgr Denis Moutel a déposé un reliquaire au sein de l'autel, qu'il a ensuite béni.

    Après l'homélie, Isabelle Blanchard - artiste sculpteur installée à Plérin, émue, a pris la parole afin d'expliquer son travail autour de la croix visible dans la crypte de la Maison Saint-Yves, faite de bronze et de verre. « Le chemin entre la foi et la sculpture m'habite depuis longtemps ». Celle-ci a rappelé un verset de l'évangile de Saint-Jean qui lui a particulièrement parlé, notamment pour la réalisation de la croix : « Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi » (Jn 12,32).
    Isabelle Blanchard est revenue sur son travail entre le bronze et le verre. « Le bronze représente la vie, c'est rugueux. Avec le verre, c'est le mariage impossible. Par le feu, il y a une union qui s'est créée. Jésus nous invite à regarder notre vie difficile d'un autre regard pour qu'elle brille autrement. L'Esprit Saint nous fait des clins d'œil. Je continuerai ce travail du bronze et du verre car des gens ont été touchés par cette croix. »

    La croix réalisée par Isabelle Blanchard - voir en grand cette image
    La croix réalisée par Isabelle Blanchard

  • Pourquoi la Toussaint tombe en novembre ?

vendredi 27 octobre 2017

  • L'école de prière de Lannion a visité la Maison Saint-Yves

    Mardi 24 octobre, l'école de prière de Lannion composée de 21 enfants a passé une journée à la Maison Saint-Yves sur le thème : « À l'écoute de Jésus ». Ils étaient accompagnés du père Mickaël Levacher, curé de Lannion, et de David Plantet, séminariste pour le diocèse de Saint-Brieuc.

    Dans la crypte - voir en grand cette image
    Dans la crypte
    Dans le jardin du cloître - voir en grand cette image
    Dans le jardin du cloître
    Dans la chapelle avec Mgr Denis Moutel - voir en grand cette image
    Dans la chapelle avec Mgr Denis Moutel
    A la médiathèque diocésaine - voir en grand cette image
    A la médiathèque diocésaine
    Dans les studios de RCF Côtes d'Armor - voir en grand cette image
    Dans les studios de RCF Côtes d'Armor
    En atelier de travail - voir en grand cette image
    En atelier de travail

jeudi 26 octobre 2017

mercredi 25 octobre 2017

  • Journée diocésaine du catéchuménat

    Le dimanche 10 décembre 2017, de 10h à 17h00, venez vivre la journée diocésaine du catéchuménat : nous vous donnons rendez-vous Salles Notre-Dame à Plaintel.
    Un temps de rencontre, de partage, d'échanges. Thème de la journée : « Il m'a ouvert les yeux ».
    Accueil à partir de 9h30 ; dans la mesure du possible la journée est à vivre dans sa totalité.
    Ouverte à toutes les équipes, aux catéchumènes et confirmands, aux néophytes, aux accompagnateurs prêtres et laïcs.
    Renseignements et inscription :
    Catherine Drezet - Catéchuménat - Maison Saint-Yves - 81 rue Mathurin Méheut - CS 44224 - 22042 - SAINT BRIEUC Cedex 2
    catechumenat chez diocese22.fr - 06 31 92 18 03


mardi 24 octobre 2017

  • Emission RCF à ne pas manquer sur la Journée du refus de la misère

    A Saint-Brieuc, des homme et des femmes témoignent de leur engagement contre la misère. Une émission enregistrée à l'occasion de la Journée du refus de la misère.

    Émission « Vous avez dit fragile ? » à écouter ce mardi 24 octobre à 21h.


  • Que la force soit avec toi !

    Ce n'est pas seulement la formule leitvmotiv d'un film contemporain à grand succès (Star Wars). C'est ce que promet le Seigneur à celui ou celle qui s'appuie sur lui !

    Heureux les hommes dont tu es la force : des chemins s'ouvrent dans leur cœur ! Psaume 83, 6

    anneau d'amarrage sur un quai breton - Photo AD - JPEG - 2.8 Mo
    anneau d'amarrage sur un quai breton - Photo AD

    Le trésor que je porte en moi,
    C'est ta force Seigneur,
    Ton soutien, ta solidité,
    Accorde-moi d'en avoir conscience.

    Je peux m'appuyer sur toi
    Quand je ne suis pas sûre du chemin.
    Quand les obstacles surgissent,
    Avec Toi, je peux les franchir.

    Donne-moi de me rapprocher de toi
    Quand je suis faible.
    Quand les soucis de la vie
    Ou l'inquiétude du lendemain,
    Pourraient me faire quitter la joie.

    Tu es ma force, Seigneur, mon Dieu.,
    Celui sur qui je puis m'appuyer.
    Tu marches toujours à mes côtés.
    Tu me précèdes et tu m'entoures.

    Avec toi, pas de route barrée,
    ni de sens interdits !
    Tu me donnes bonheur et espérance.
    Des chemin d'avenir
    s'ouvrent au creux de ma vie.

    Petits exercices de consolidation au quotidien.
    silhouette en prière - Photo AD - voir en grand cette image
    silhouette en prière - Photo AD
    • Quand tu sens que l'énergie te manque, que l'habitude prends le pas sur la nouveauté, invente quelque chose, casse le rythme. Prévois un grand bol d'air frais, un bain de beauté, de musique, de fleurs. Recherche ce qui remet du pep's dans ta vie : jouer avec tes petits enfants, regarder un film drôle, t'accorder une matinée de farniente sans culpabiliser.
    • Pense aux amis, aux personnes qui t'ont toujours soutenu. Ne reste pas seul(e) ! Partage ton tracas, ton mal-être. Laisse-toi aider, épauler.
    • Dépose ton souci devant le Seigneur ! Abandonne-toi ! Parle-lui comme un ami parle à son ami ! Reste avec lui, en silence. Laisse-le te transmettre son énergie, son courage ! Crois en sa puissance !
    • Prends un moment pour déposer dans le cœur de Jésus les personnes que tu rencontres, que tu connais, qui n'ont plus de force, qui n'en peuvent plus à cause de la maladie, du chagrin, de la vie difficile. Demande Lui de venir les rejoindre et les renouveler !

  • Ordination diaconale de Benoît RAULT

    En l'église Saint Jean du Baly à Lannion, le 22 octobre 2017

    Benoît RAULT et Mgr Denis MOUTEL - voir en grand cette image
    Benoît RAULT et Mgr Denis MOUTEL

    Isaïe 45,1.4-6
    Psaume 95
    1 Thess 1, 1-5b
    Matthieu 22, 15-21

    Homélie de Mgr Denis Moutel

    Cher Benoît,
    Chers frères et Sœurs dans le Christ,

    Nous venons d'entendre la question qui est posée à Jésus par ses adversaires : « est-il permis, oui ou non, de payer l'impôt à César ? ». En fait ce n'est pas une question, c'est un piège. Ils ont déjà résolu la question. Ils utilisent largement la monnaie marquée à l'effigie de César ; d'ailleurs ils ont bien un sou en poche ! Et pour contourner l'interdiction, par la loi de Moïse, des images sculptées, ils avaient même mis en place les fameux changeurs du temple qui permettaient de ne pas faire entrer l'image de l'empereur dans l'enceinte du temple.
    La réponse de Jésus est donnée, comme c'est souvent le cas, en forme d'énigme, qui invite à une réflexion plus approfondie : « Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ». Cher Benoît, vous connaissez bien César, en tous cas son représentant Ponce Pilate, quand ce n'était pas Caïphe ou Hérode, que vous avez largement fait connaître dans la Passion de Loudéac. Mais plus profondément bien sûr, nous connaissons vos engagements professionnels, dans un passé récent, associatifs ou culturels, sans oublier votre famille, votre présence à votre épouse Claire et à vos enfants, présence au monde donc.
    Alors … le nouveau diacre devra-t-il quitter définitivement le domaine de César pour s'occuper strictement des choses de Dieu. On a largement théorisé, en politique, cette séparation des domaines et des pouvoirs, en s'appuyant sur la réponse de Jésus. Cela donne, tout particulièrement dans notre pays, le principe républicain de laïcité. Heureusement, les chrétiens n'ont pas de prétention, et cela depuis longtemps, à exercer un pouvoir politique. Et c'est bien ainsi.
    Mais à force de distinguer on peut aussi opposer, voire exclure, et renvoyer dans les cordes, ou dans la sacristie, les chrétiens et ce qu'ils pourraient utilement apporter à la société. Autrement dit, « ciao Benoît, Kenavo ! », tu es passé de l'autre côté et tu n'aurais donc plus grand-chose à nous dire ?
    Non, chers amis, il ne faudrait pas ordonner de diacres, ni de prêtres d'ailleurs, s'il s'agissait de rester dans la sacristie ou de s'en tenir à des dévotions privée.
    Cher Benoît, vous n'aurez pas à quitter votre maison, vos relations ni bien évidement votre famille. Mais le don sacramentel de l'ordination diaconale apportera une couleur nouvelle à tout ce que vous vivez. Votre baptême vous unit au Christ et à chacun d'entre nous : vous vivrez votre baptême avec la couleur particulière du diacre : celle du service. Votre mariage aussi reste votre premier devoir mais il sera enrichi encore par cette couleur particulière du service. Vous ne quittez pas le monde, vous êtes appelé et envoyé comme diacre pour l'habiter avec plus de présence encore, plus de force, plus d'espérance, plus de charité.

    Comment « rendre à Dieu ce qui est à Dieu » ? Je crois qu'il faut repartir de l'effigie de César. Sûrement Jésus veut dénoncer au passage la déification de César, autrement dit la soumission à des idoles, César ou bien d'autres choses qui peuvent nous détourner de l'essentiel et du sens ultime de notre existence.
    La pièce de monnaie porte l'image de César ; et l'image de Dieu où est-elle ? Sur aucune monnaie ni sur aucun monument. C'est l'humanité qui porte l'image de Dieu, car il nous a faits, hommes et femmes, « à son image et à sa ressemblance ». Ceux qui sont à Dieu, ceux qui sont aimés de Dieu, ceux qui sont appelés par Dieu, ce sont les hommes et les femmes vers qui vous serez envoyés.
    Au fond le ministère d'un diacre consiste à rappeler à temps et à contretemps cette ressemblance de l'homme avec Dieu : retrouver cette image dans la louange et la supplication, servir la dignité de chaque personne et sa ressemblance avec le créateur, redonner courage à tous ceux qui pensent avoir perdu cette ressemblance.
    C'est en Jésus que nous pouvons vivre cette ressemblance, car Il est le Fils du Très Haut, parfaite image de Dieu. Depuis que Jésus s'est identifié, sur la croix, au plus perdu et au plus abandonné, personne ne lui est étranger. Et il nous vite à comprendre que c'est peut-être le plus petit, le plus pauvre, le plus défiguré, qui lui ressemble le plus.
    Oui, Benoit, je vous invite à servir la ressemblance des hommes avec Dieu, à aider les personnes rencontrées à retrouver cette image et à les conduire ainsi au Christ.

    Comment s'y prendre ?
    Tout à l'heure, une lettre de mission en dira un peu plus sur la forme du ministère qui vous est confiée. Mais plus qu'aux choses à faire, nous devons penser au signe posé par le ministère, à l'être, être avec les autres, être pour les autres, aux attitudes profondes qui seront les vôtres.
    Nous sommes dans le temps particulier de la réception de notre synode diocésain et je trouve que ce qui nous est demandé est encouragé par ce que l'apôtre Paul dit aux chrétiens de Thessalonique : « Que votre foi soit active, que votre charité se donne de la peine, que votre espérance tienne bon ».
    Dans un instant, je vous demanderai si vous voulez « accomplir votre fonction de diacre avec charité et simplicité de cœur pour aider l'évêque et ses prêtres, et faire progresser le peuple chrétien". C'est donc ensemble, avec tous les baptisés, évêque, prêtres et diacres, qu'il nous faut sortir suivant le mot du pape François, en recherchant de nouvelles formes de mission, y compris dans le service paroissial, notamment auprès des personnes qui se sentent oubliées de nos communautés humaines. Pourquoi ne pas rechercher la place que pourront prendre les diacres dans des semaines missionnaires, visitations, dans des lieux où l'Eglise est moins présente ?

    Au terme de la semaine de prière pour la mission, nous nous rappelons que, dans notre pays et ailleurs, chacun a une place à prendre pour « oser la mission ». Vous y êtes prêts, Benoît, avec le soutien de Claire. Je vous confie les mots que j'ai chantés, ce midi, dans la prière du milieu du jour, en priant particulièrement pour vous :

    Esprit très Saint,
    Que notre langue et notre cœur,
    Que notre vie, que notre force,
    S'enflamment de ta charité
    Pour tous les hommes que tu aimes.

    Amen

    __+ Denis Moutel
    évêque de Saint-Brieuc et Tréguier


lundi 23 octobre 2017

  • Concert dans la Chapelle de la Maison Saint-Yves

    Concert de SPLENDA VOCE

    Proposé par le Conservatoire de musique Villa Carmélie de Saint-Brieuc, la maison Saint-Yves accueille dans sa chapelle le chœur départemental de femmes des Vosges pour un concert de musique sacrée pour chœur et orgue.

    Mardi 31 octobre à 20h00

    Maison Saint-Yves - 81, rue Mathurin Méheut - SAINT-BRIEUC

    L'ensemble SPLENDA VOCE interprétera des œuvres de Jean-Baptiste Pergolèse, César Franck, Camille Saint-Saëns, Léo Delibes, etc.

    La direction du chœur est assurée par Stéphanie Egret, chef de chœur.

    Réservation conseillée au 02 96 94 21 85
    Entrée libre

    Concert Splenda Voce
    Concert Splenda Voce

  • La lumière

    Au tout début de la Genèse, la première parole de Dieu que l'on entend concerne la lumière : « Que la lumière soit », dit le Seigneur, « et la lumière fut ». C'est l'œuvre du premier jour. Ce qui est surprenant, c'est qu'au quatrième jour, Dieu crée des luminaires : le soleil, la lune et les étoiles « pour éclairer la terre ». Quelle est donc cette lumière apparue avant les sources connues de la lumière ?

    Il existe à ce sujet bien des interprétations. On propose par exemple cette hypothèse : la lumière du soleil et de la lune permettrait de voir les réalités matérielles, tandis que la lumière du premier jour ferait apparaître les réalités spirituelles. Peut-être.

    Je dirais plus simplement que si la lumière est évoquée en deux temps, c'est qu'il faudra toujours y regarder à deux fois. Oui, même pour voir le réel concret qui nous entoure, nous devons souvent nous y reprendre à deux fois. C'est pourquoi, dès le commencement, on mentionne un surcroît, un redoublement de lumière.

    La Bible est une perpétuelle éducation du regard et Jésus poursuit cet enseignement auprès de ses disciples, auprès de nous. Les gens qu'il met en lumière n'attirent pas en général les projecteurs ni les flashes de l'actualité. Il faut vraiment y regarder à deux fois pour voir dans le bandit crucifié à côté de lui un homme digne d'entrer immédiatement au paradis avec lui.

    Plus fondamentalement, il faut y regarder à deux fois pour contempler Jésus lui-même, pour discerner toute notre humanité et toute la divinité présentes en lui. Marie Madeleine, dans la lumière du matin de Pâque, reconnaîtra en Jésus d'abord le jardinier, puis enfin le Fils vivant.


  • Carte des messes de la Toussaint
    <script type="text/javascript" language="javascript" src="https://messes.info//Widget/Widget.nocache.js"></script>

    Retrouvez tous les horaires des célébrations sur www.messes.info


  • Messes de la Toussaint dans le diocèse

    Voir aussi par paroisse : Horaires de messes.

    <script type="text/javascript" language="javascript" src="https://messes.info//Widget/Widget.nocache.js"></script>

    Retrouvez tous les horaires des célébrations sur www.messes.info

    Qu'est-ce que la Toussaint ?

    Comme son nom l'indique, la Toussaint est la fête de tous les saints. Chaque 1er novembre, l'Église honore ainsi la foule innombrable de ceux et celles qui ont été de vivants et lumineux témoins du Christ.

    • Voir sur le site de la Conférence des évêques de France >> ici <<
    • La sélection de La Croix à découvrir >> ici <<

    La Toussaint en vidéo


jeudi 19 octobre 2017

  • Dates CPM de Préparation au Mariage 2017-2018

    Retrouvez ci-dessous les dates de préparation au mariage 2017/2018 :

    Dates préparation 2017 2018 - JPEG - 120.9 ko
    Dates préparation 2017 2018

    Pour tous renseignements complémentaires vous pouvez consulter la page :
    CPM : Centres de Préparation au Mariage

    et/ou contacter un des couples bénévoles dont les coordonnées sont sur la pièce jointe :


  • Concert de musique sacrée à Saint Quay Portrieux

    Les ensembles Musica Antica, Octandre
    Les chorales Vent d'Ouest et Kanerien ar Goëlo
    Sous la coordination musicale de Jean-Louis Métrope sont heureux de vous inviter le :

    Dimanche 19 novembre 2017 à 16h00

    en l'Église de Saint-Quay-Portrieux

    au concert organisé pour le centenaire de la naissance de François Héry, maire de la Ville de 1977 à 1995, organiste et compositeur de Musique Sacrée.

    Au programme : Messe Royale, Magnificat et Motets.


mardi 17 octobre 2017

  • 17 octobre : Journée mondiale du refus de la misère

    Ce 17 octobre 2017 marque les 60 ans de la création d'ATD-Quart Monde par le père Joseph Wresinski. Chaque année, à cette date, est célébrée la Journée mondiale du refus de la misère. Une cérémonie solennelle se déroulera à 16h30, place des Droits de l'Homme à Saint-Brieuc, en présence de la maire Marie-Claire Diouron. Explications avec le diacre Jean-Claude Lemercier, délégué épiscopal à la diaconie de l'Église.

    - Vous avez travaillé durant quelques années auprès du père Joseph Wresinski, que pourriez-vous dire de sa pensée ?

    Joseph Wresinski est un prêtre diocésain français. Il a fondé le Mouvement des Droits de l'Homme Agir Tous pour la Dignité ATD Quart Monde. Deux situations ont fait de lui cet initiateur de la lutte contre la misère : son origine sociale et son attachement au Christ.
    Le père Joseph, comme je l'appelais, a vécu la misère durant son enfance. Il servait la messe le matin chez les sœurs du Bon Pasteur, à Angers, pour avoir une soupe. Il a travaillé comme apprenti pâtissier et très vite a rejoint la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC), puis il est entré au séminaire. Ce n'est pas une philosophie que le père Joseph a acquis. C'est une spiritualité qui s'enracine dans une vie partagée, à travers la reconnaissance d'un peuple : celui du quart monde, avec son histoire, sa fierté, son espérance. Cet enracinement s'inscrit à la suite du Christ. Sa pédagogie est celle du compagnonnage avec les plus pauvres. Je l'entends encore me dire : si tu discutes avec une personne et qu'une plus pauvre vous croise, quitte la première et va rejoindre la seconde. Le père Joseph a fondé un mouvement interconfessionnel, inter politique. Il croyait à une communauté de destin, dont les personnes les plus pauvres seraient le centre, le cœur du dispositif. Le père Joseph voulait que les familles du quart monde montent les marches de l'ONU, du Vatican, de l'Élysée. C'est aujourd'hui une référence dans la lutte contre la pauvreté, pour l'accès à l'école, au travail, aux soins, au logement, à la culture pour tous. Outre « les pauvres sont l'Eglise (1) » il a écrit « Heureux, vous les pauvres !(2) » et encore « Les pauvres, rencontre du vrai Dieu (3) » .
    Le jour de mon ordination diaconale, le 17 octobre 2004, nous avons lu les strophes du père Joseph à la gloire du quart monde de tous les temps que nous redisons chaque 17 octobre lors de la Journée mondiale de refus de la misère.

    - En quoi est-il important de remettre la question des pauvres au cœur du débat ?

    Cela oblige la société à prendre soin des plus fragiles de ses membres. Une société qui ne prendrait pas cette responsabilité ne peut pas s'inscrire dans le développement durable de l'homme, comme nous l'a écrit le pape. Prendre soin des pauvres pour une société c'est grandir en humanité. « Liberté égalité fraternité » prend alors tout son sens. Sinon, je crains que la violence ne prenne la place. Si nous apprenons des plus pauvres, nous touchons tout le monde. Si nous ne décidons pas des choix de société en prenant en compte les plus pauvres, nous aurons toujours des oubliés.

    1 Les pauvres sont l'Eglise. Entretiens entre le père Joseph Wresinski et Gilles Anouil – Joseph Wresinski, Cerf § Editions quart monde, Paris, 2011, 247 p
    2 Heureux vous les pauvres ! , Joseph Wresinski. Cana, coll. L'Evangile lu par les plus pauvres, Paris, 1984, 293p.
    3 Les pauvres, rencontre du vrai Dieu, Joseph Wresinski. Cerf/Sciences et Service, Paris, 1986, 158 p.

    Sur la photo : Dalle apposée le 17 octobre 2011 place des Droits de l'Homme à Saint-Brieuc.


lundi 16 octobre 2017

  • Semaine missionnaire mondiale

    Pendant le mois d'octobre, un grand nombre de diocèses de France se relaient pour prier pour la mission des chrétiens dans le monde. La date retenue pour notre diocèse est le samedi 21 octobre, le même jour que le diocèse de Rouen. Le livret proposé en pièce jointe pourra aider à l'animation d'un temps de prière, le jour retenu ou un autre éventuellement, personnellement, en famille, en paroisse, en communauté …


  • Espérance d'automne

    Certes, les jours diminuent et le soleil s'abaisse sur l'horizon ; les feuilles vont tomber. Mais ce déclin saisonnier de la nature s'accompagne de préparatifs prometteurs : les labours continuent et s'achèveront avant l'hiver ; ce sont les premières semailles et bientôt les plantations de la Sainte-Catherine !
    Mes connaissances de la nature sont malheureusement trop limitées pour que je puisse m'aventurer plus loin dans l'allégorie. Alors, c'est l'Évangile lui-même qui vient à mon secours et Jésus lui-même, qui semble bien connaître les choses de la terre : « Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu'un homme a prise et qu'il a semée dans son champ. C'est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent et font leurs nids dans ses branches » (Mt 13, 31-34).

    Après la joie de la fête de Pentecôte, la réception de notre synode diocésain connaît ce temps de l'automne. Ce n'est pas l'essoufflement après l'intensité de l'effort, encore moins l'oubli des décisions prises au sein du peuple de Dieu par l'écoute de l'Esprit Saint.
    Je vois au contraire que nos communautés chrétiennes s'appliquent à choisir, parmi les décisions du synode, le bon grain que l'on pourra déposer dans le champ de l'Église, après avoir préparé un terrain favorable pour sa croissance.
    N'ayons pas peur des labours ni des semailles ! Ne nous laissons pas décourager par l'immensité du champ ou l'aridité du terrain. Dieu travaille, même quand nous dormons, il poursuit son œuvre même et surtout dans ce que l'œil ne peut voir, dans ce qui est petit et fragile.

    Nous le savons : le bien ne fait pas de bruit, l'amour se donne sans tapage. Alors faisons nôtre la prière de l'apôtre Paul et aussi la belle vision de Charles Péguy sur l'espérance :

    « Que Dieu ouvre à sa lumière les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle espérance vous ouvre son appel » (Eph 1,18).

    « Ce qui m'étonne, dit Dieu, c'est l'espérance.
    Et je n'en reviens pas.
    Cette petite espérance qui n'a l'air de rien du tout.
    Cette petite fille espérance.
    Immortelle.

    C'est elle, cette petite, qui entraîne tout.
    Car la Foi ne voit que ce qui est.
    Et elle elle voit ce qui sera.
    La Charité n'aime que ce qui est.
    Et elle elle aime ce qui sera. »

    (Charles Péguy, Le Porche du mystère de la deuxième vertu, 1912)

    + Denis Moutel
    évêque de Saint-Brieuc et Tréguier


mercredi 11 octobre 2017

  • Des stages pour conter

    Pendant l'année 2017-2018, le groupe des conteuses du diocèse se réunit à la Maison Saint Yves, à saint Brieuc, une fois par mois, les lundis de 10h00 à 17h00 :
    le 25 septembre
    le 9 octobre
    le 6 novembre
    le 4 décembre
    le 15 janvier
    le 12 février
    le 12 mars
    le 9 avril
    le 28 mai
    le 18 juin.

    Cette année, une nouveauté : Des stages de conte d'une ou deux journées peuvent être organisés à la demande sur votre zone ou communauté paroissiale. Pour cela, vous pouvez prendre contact avec le service diocésain de la catéchèse et du catéchuménat 02 96 68 13 60.


  • Quoi de neuf à la pastorale des jeunes en 2017-2018 ?

    info document - JPEG - 220.1 ko

    Qu'est-ce que la pastorale des jeunes ? Quelle est la mission de votre service ?

    La pastorale des jeunes est un service diocésain qui s'occupe de prendre soin et de coordonner l'annonce de la foi pour les jeunes depuis les années collège jusqu'au temps du lycée et des études. Il coordonne cela en lien avec les services de zone et de paroisse.

    Comment se compose votre équipe ?

    Il y a une équipe diocésaine avec le responsable du service, Gwen Le Cam, la responsable de la catéchèse des adolescents, Jennifer Airault, et moi-même délégué épiscopale pour la pastorale des jeunes. Cette équipe travaille en partenariat avec les zones pastorales, les paroisses, l'association Déclic Jeunes 22 et avec les mouvements de jeunes présents dans le diocèse.

    Vous revenez de Lourdes avec le pèlerinage diocésain de l'hospitalité. Combien de jeunes lycéens y ont participé ?

    Un soixantaine de lycéens ont participé à ce pèlerinage en se mettant au service en tant qu'hospitalier.

    Qu'est-ce que cette expérience leur a apporté ? De quoi avez-vous été témoin ?

    Cela leur a apporté l'expérience du service, l'expérience de la rencontre des personnes âgées ou malades et l'expérience du questionnement sur la dimension de foi. Dans les relectures que les jeunes ont rédigées à l'issue de cette semaine, il est frappant de voir combien cet élément de la découverte de la foi ressort. Ils témoignent d'un changement de regard sur la foi. Pour certains, c'est une forme de conversion.

    Cette année, vous organisez un pèlerinage à Lisieux : à qui s'adresse ce pèlerinage ? Quand a-t-il lieu ? Quelle est sa visée ?

    Ce pèlerinage est pour les jeunes en classe de cinquième. Il a lieu les 24 et 25 février 2018. Son but est de proposer une expérience diocésaine et de vivre une expérience spirituelle à la rencontre d'une sainte qui peut les rejoindre par sa jeunesse.

    Il y a également un pèlerinage à Rome, pour les troisièmes et lycéens, du 28 avril au 4 mai. Qu'est-ce que ce pèlerinage apporte aux jeunes ? Quelle est l'expérience de foi qu'ils peuvent y vivre ?

    C'est un approfondissement de la dimension diocésaine qu'ils ont pu rencontrer au pèlerinage des jeunes à Lourdes. C'est aussi un élargissement de leur regard à la dimension de l'Église universelle. C'est aussi l'expérience de la rencontre des colonnes de l'Église, saint Pierre et saint Paul, sans oublier la découverte de ces belles figures que sont saint François et sainte Claire, puisque le pèlerinage se termine à Assise.

    Quels autres rendez-vous nous préparez-vous pour cette année 2017-2018 ?

    Il y a toujours la semaine à Taizé pour les lycéens, à la rencontre de cette communauté œcuménique. Et puis, à plus longue échelle, nous avons le projet de réveiller et de renouveler le conseil pastoral des jeunes en vue de l'écriture d'un projet diocésain pour la pastorale des jeunes. Enfin, d'autres projets sont à l'étude…

    Plus d'informations sur la page du service de la pastorale des jeunes :
    http://saintbrieuc-treguier.catholique.fr/-Evenements-et-Rendez-vous-.html


  • Un module pour se préparer à Lisieux
    info document - voir en grand cette image

    Le pèlerinage des jeunes à Lisieux permet de rencontrer la figure de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus. L'enseignement que nous a laissé sainte Thérèse est très riche. Pour préparer notre groupe à vivre cette rencontre, plusieurs entrées sont possibles. Nous vous en proposons une.

    Devenir "comme des enfants"

    Quand nous parlons de sainte Thérèse de Lisieux nous employons souvent l'expression "la petite Thérèse", "la grande Thérèse" renvoyant à sainte Thérèse d'Avila. Thérèse de Lisieux a ouvert le chemin d'une petite voie qui permet d'accéder à la sainteté à travers la simplicité des petits gestes quotidiens. En tant que catéchète, nous pouvons alors nous demander : comment éveiller chez les catéchisés le goût des petites choses ? Qu'est-ce qui peut aider un adolescent, qui aspire à devenir adulte, à accueillir l'invitation de Jésus à être comme des enfants ? C'est ce que propose de vivre le module "Ose l'humilité", présenté dans le document Ose, pour les 13-15 ans, éd. CRER, 2013.

    La visée catéchétique de ce module

    S'appuyant sur les numéros 526 et 2785 du Catéchisme de l'Église Catholique, la visée catéchétique de ce module se formule ainsi :

    « En s'appuyant sur la béatitude “Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux !” (Mt 5,3), ce module veut faire réagir. Si le Royaume des cieux appartient aux pauvres de cœur, quelle attitude faut-il choisir pour l'accueillir ? Le texte de Matthieu 18, 1-5 propose une réponse : “si vous ne changez pas pour devenir comme les petits enfants, vous n'entrerez point dans le Royaume des cieux.” A cette période de la vie où les jeunes oscillent entre le désir de grandir et celui de rester enfants, où l'attrait pour la puissance et la richesse prédominent, le texte de Matthieu provoque. Ils découvriront ce que signifie devenir "comme un enfant", en abordant les questions d'humilité, de simplicité, de curiosité, de disponibilité, de liberté intérieure, de besoin des autres. Il n'y a pas d'âge pour devenir comme un enfant, les jeunes y sont invités tout autant que les adultes. » Ose, p. 20.

    Un itinéraire en trois étapes

    Une première étape permet aux jeunes de découvrir comment « devenir comme un enfant » en se faisant « petits avec les petits ». « Se faire petit » prendra peu à peu le sens d'être vrai dans sa rencontre avec les autres, avec Dieu et avec soi-même. Pour cela deux propositions pédagogiques sont possibles : l'une à partir d'une action à bâtir avec les jeunes pour redécouvrir le monde de l'enfance (organiser une animation avec les enfants de l'éveil à la foi, avec une classe de maternelle…), l'autre à partir du témoignage vidéo de Christian qui vit dans la rue. Les deux propositions prennent source dans Mt 18, 1-5.

    La seconde étape, reprenant Mt 18, 1-5, propose de se questionner sur ce que Jésus entendait par "se faire petit comme un enfant" et sur les attitudes intérieures que cela implique. Cette étape est aussi l'occasion de découvre le témoignage "Diacre : être serviteur". Temps d'échange, vidéo, jeu : différents moyens pédagogiques permettent d'animer cette rencontre. Comme l'étape précédente, elle se termine par un temps de prière.

    La troisième étape permet aux jeunes de faire le lien entre l'expérience vécue lors de la première étape et l'extrait de l'Évangile de Matthieu afin de susciter une parole personnelle et de se positionner par rapport à la béatitude "Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux !" « La relecture proposée par cette étape offre aux jeunes la possibilité de :

    • s'interroger sur leur attitude de disciple : c'est le temps l'Attitude,
    • se demander si leur action est accompagnée de joie : c'est le temps de la Béatitude,
    • entrer dans une prière d'action de grâce : c'est le temps de la Gratitude. » Ose, p. 31.

    Infos pratiques

    Si vous souhaitez mettre en œuvre cette proposition mais que vous n'êtes pas familier avec l'outils Ose, pour les 13-15 ans, n'hésitez pas à solliciter l'aide du service diocésain de catéchèse. Nous sommes à votre disposition pour vous faire découvrir plus en profondeur cet itinéraire catéchétique.

    Pour plus d'informations sur le document, téléchargez la présentation en pdf :

    Ose 13 15 ans Presentation - PDF - 1.2 Mo
    Ose 13 15 ans Presentation

  • Soyez enracinés dans le Christ

    « Continuez donc à vivre dans le Christ Jésus, le Seigneur ! Soyez enracinés en Lui ! Colossiens 2, 6-7

    T'inviter à la table de ma vie
    Pour y découvrir ta présence en chacun de mes pas.
    Te reconnaitre dans le visage
    De ceux qui sont mes compagnons de route, Toi, le serviteur souffrant,
    Toi le Très Haut qui est devenu le Très Bas.
    Me remettre à ton école,
    Celle de la douceur et de l'humilité.
    M'enraciner en Toi,
    Comme un arbre planté sur le terreau de mes jours.
    Alors, ne pas aller seulement de moi-même,
    Mais revêtu de Toi, Seigneur ressuscité !

    Petits exercices d'enracinement :

    • Reprends contact avec la terre première : fais une bouture de rose, de géranium. Plante un cyclamen, un bulbe, une pensée. Nourris-la, arrose-la ! Observe la patience et la lenteur de l'enracinement.
    • Apporte plus d'importance au terreau de tes racines familiales, amicales, professionnelles, etc…Soigne telle relation telle amitié, telle insertion que tu as un peu négligée.
    • Cultive ton enracinement en Christ. Prends du temps avec lui, seul ou avec d'autres, à l'écoute de sa Parole.
    • Fais monter vers lui un merci, une action de grâces, pour la croissance de sa vie en toi, autour de toi.

    Alberte Delisle dans « Prier dans l'ordinaire des jours »


  • Un kit de formation sur les sacrements

    Pourquoi une telle proposition ?

    Tout d'abord, retravailler le sens des sacrements peut véritablement être une chance pour nous tous. Aujourd'hui, dans notre Église, notre diocèse, notre paroisse, nous disons volontiers que préparer au baptême, c'est préparer à la vie chrétienne par le baptême ; que préparer au mariage, c'est préparer à vivre chrétiennement en couple par le mariage ; que préparer à recevoir l'onction des malades, c'est préparer à vivre dans la foi chrétienne l'épreuve de la maladie, de la faiblesse, etc. Les sacrements disent l'action de l'Esprit Saint dans le corps du Christ qu'est l'Église, et nous trouvons intéressant de les regarder dans leur ensemble, et dans leurs singularités et ainsi découvrir « le Christ vivant et agissant en son Eglise ».

    Ensuite, confortée par les remontées du synode, cette proposition va permettre de « mettre en lien ». Déjà, elle met en lien les services diocésains concernés par cette proposition, portée par le service de formation, le service de la catéchèse et du catéchuménat, le service de pastorale liturgique et sacramentelle, touchant bien d'autres services pastoraux, sinon tous… Puis, elle peut mettre en lien au niveau des paroisses, des groupes, les différents acteurs pastoraux, et toutes les personnes intéressées par le thème. Du synode est remonté un goût, un souhait, de vivre davantage de temps en commun. Ce thème, qui nous concerne tous, est une occasion à saisir.

    Pour qui une telle proposition ?

    Pour les équipes synodales qui souhaitent poursuivre leurs rencontres.
    Pour tous ceux qui se reconnaissent en lien plus ou moins étroit avec l'Église catholique, les fidèles qui constituent nos assemblées du dimanche, ou des fêtes, les personnes qui demandent une préparation à un sacrement, et tous ceux qui participent à la pastorale : équipes liturgiques, personnes en charge du fleurissement, de l'entretien, personnes investies dans la catéchèse, le catéchuménat, la préparation au baptême ou au mariage, la présence fraternelle, etc.

    Comment mettre en œuvre cette formation ?

    La proposition pourra se décliner en paroisse, en communauté pastorale, en zone pastorale, mais aussi si on le souhaite, en équipe de quartier ou de relais, en mouvement. Vous pouvez prévoir de le proposer en une année ou en deux ; sur dix rencontres (1h30 à 2h).

    Une soirée de formation à la mise en œuvre de ce parcours est proposée :

    Jeudi 19 octobre 2017à 18h30,
    Maison du diocèse Saint-Yves
    81, rue Mathurin Méheut à Saint-Brieuc.

    Au programme de cette soirée :
    ✨ Introduction au contenu et à l'enjeu de la formation
    ✨ Présentation de la pédagogie
    ✨ Remise des outils

    Vous pouvez télécharger ci-après le bulletin d'inscription pour cette soirée :

    Tract avec inscription - PDF - 227.5 ko
    Tract avec inscription

lundi 9 octobre 2017

  • Retour sur les 60 ans de la Mission ouvrière dans le diocèse de Saint-Brieuc

    En 2017, la Mission ouvrière fête ses 60 ans d'existence, l'occasion d'associer à cet événement la Jeunesse ouvrière chrétienne (Joc) qui a 90 ans cette année ; l'Action catholique des enfants (ACE), 80 ans ; et l'Action catholique ouvrière (ACO), 70 ans.

    Samedi 7 octobre, près de 120 personnes ont répondu présents à l'invitation de la Mission ouvrière dans le diocèse de Saint-Brieuc ; l'occasion de retracer l'histoire du mouvement, de confronter les réalités d'aujourd'hui avant de clôturer l'après-midi par une célébration présidée par Mgr Denis Moutel à la chapelle de la Maison Saint-Yves.

    Père Henri Cocheril

    Ce dernier a ouvert l'après-midi en proposant une rétrospective de la Mission ouvrière. "A l'origine, la Mission ouvrière est prise en charge directement par l'évêque d'un diocèse. L'implantation de la Mission ouvrière se fera, petit à petit, à travers des missions paroissiales", explique-t-il. "C'est au moment-même que se vivait le Concile Vatican II que la Mission ouvrière de Saint-Brieuc s'est mise en place, de 1963 à 1965."

    Père Paul Laurent, prêtre ouvrier

    Les racines de ma vie personnelle et de sacerdoce, c'est l'action catholique ! J'ai la conviction 'hui que la mission dans le monde rural est toujours d'actualité. On ne fait pas de miracles mais il y a un terreau favorable à l'action catholique à travers une attitude missionnaire. Il y a encore dans des diocèses des prêtres ordonnés dans le monde ouvrier ou en milieu rural. Il y a comme un frémissement !

    Monique, membre de l'ACO

    L'Esprit Saint souffle où et quand Il veut. Il faut continuer à se battre. Je voudrais dire à l'Église catholique en Côtes d'Armor que le monde populaire et ouvrier - parce que la lutte des classes existe encore ! - continue à grandir. Ce sont les pauvres qui peuvent partager avec les plus pauvres.

    Sr Marie-Thérèse, Fille du Saint-Esprit

    Notre congrégation a encore la chance d'avoir des communautés dans les quartiers. C'est le cas à Plancoët, Lannion, Guingamp, Saint-Brieuc et à Broons notamment. La diversité est toujours une richesse. On se confronte à l'interculturel et à l'inter-religion. On est en proximité avec les gens issus du Maghreb et de la religion musulmane.

    Arnaud, membre de la JOC

    J'ai eu une éducation chrétienne par les établissements à travers lesquels je suis passé. Après m'être détourné de l'Église, si je reviens, c'est grâce à la JOC. J'ai envie d'apporter de l'espoir. La Mission ouvrière n'est pas morte ! On ne touchera sûrement pas les mêmes jeunes qu'il y a quelques années mais on touche aujourd'hui des migrants qui représentent une frange des milieux populaires français.

    Mgr Denis Moutel

    Soyons heureux de ce que nous avons reçu, vécu et partagé de beau et de bon à travers ce 60e anniversaire de la Mission ouvrière. Jésus nous indique qu'on ne peut pas confisquer le Royaume, on ne peut pas capter l'héritage à notre bénéfice. La Bonne Nouvelle est pour tous. Nous ne voulons pas passer à côté de Lui, nous ne pouvons pas vivre la Mission sans Lui.
    Formons autant qu'il est possible de fraternités avec toujours un regard bienveillant pour l'autre. Ne fermons pas trop le cercle afin que d'autres puissent y entrer et avoir une mission même petite et simple. Cherchons ces lieux nouveaux où le Christ nous appelle !

    Deux textes fondateurs du synode

    • Décret n°2 : "J'ai entendu, dans les équipes synodales et dans l'assemblée, un appel fort à l'imagination pour que nous soyons des “disciples-missionnaires” prêts à “sortir ” en de lieux nouveaux et sous des formes innovantes, à la rencontre des personnes. (marchés, forums, colloques, festivals, “écoute et parole des pauvres”…). Pour tenir compte de ces attentes, je demande que nos communautés chrétiennes s'engagent dans la recherche de ces nouveaux lieux missionnaires et des moyens à mettre en œuvre pour les rejoindre. Nous oserons appeler à des formes de présence et de témoignage innovantes."
    • LS-26 - Présence dans la cité : "L'Église en Côtes d'Armor, par ses représentants (évêque, prêtres), sensibilisera les chrétiens sur l'urgence de leur parole dans les débats sociaux et encouragera leur présence et leur engagement dans tous les secteurs de la vie (économie, environnement, éducation, formation, insertion…). Les paroisses feront connaître les mouvements catholiques qui peuvent accompagner cet engagement. Les EAP s'interrogeront régulièrement sur les lieux et réalités locales où les chrétiens ne sont pas assez présents et appelleront, selon les compétences, à de nouveaux modes d'engagement."

  • Catéchuménat des ados.

    Et les ados ? Le 12 avril 2013, monseigneur Denis MOUTEL promulguait les Orientations pastorales pour les sacrements de l'initiation chrétienne, il invitait à proposer un itinéraire catéchuménal pour les adolescents de 12 à 16 ans.

    C'est une réalité sur notre diocèse, des jeunes demandent le baptême ; comment répondre à cette soif ?
    Les orientations diocésaines nous invitent à proposer, dès 12 ans, l'expérience d'un chemin catéchuménal. En d'autres termes, elles nous invitent à faire confiance au rituel.
    Par le rituel, l'itinéraire va initier le jeune, comme l'adulte, à travers un processus intégral : c'est bien toute la personne qui s'investit dans ce cheminement. Le rituel (RICA) nous le redit, n° 103 :
    « Le catéchuménat est un temps prolongé pendant lequel les candidats reçoivent de l'Eglise une formation adaptée de manière que leur conversion et leur foi parviennent à la maturité, ce qui peut demander plusieurs années. Pour ce faire, quatre moyens dont à mettre en œuvre :
    * Une catéchèse appropriée, progressive et intégrale […].
    * Une familiarisation avec la pratique de la vie chrétienne […].
    * Des rites liturgiques […].
    * Le témoignage […]. »

    Cet itinéraire catéchuménal est bien un chemin, un chemin vers un mouvement de conversion permanente. Mouvement de conversion pour le catéchumène, jeune ou adulte, pour l'accompagnateur et l'équipe d'accompagnement, pour la communauté entière. Mouvement qui s'inscrit pleinement dans le mystère Pascal.

    La proposition vous intéresse, vous connaissez un ou des ados, (ou un, ou des adultes) qui demandent le baptême ? N'hésitez pas à nous contacter, nous sommes à votre disposition !

    Catherine Drezet, responsable diocésaine du catéchuménat,
    Jennifer Airault, chargée de la catéchèse auprès des adolescents.


  • Nouveau document pour l'accompagnement en catéchuménat.

    Cette année, pour accompagner les équipes qui accompagnent une personne vers les sacrements de l'initiation chrétienne, nous proposons un nouveau support, destiné aux catéchumènes jeunes comme aux adultes : « Où demeures-tu ? ».

    Le support « Rencontre avec Jésus le Christ » n'est pas invalidé, les deux documents sont possibles à utiliser par les équipes d'accompagnement.
    Simplement, un travail sur le document « Où demeures-tu ? » nous donne quelques raisons de le conseiller aux nouvelles équipes, qui trouveront là un support s'inscrivant parfaitement dans le chemin catéchuménal que nous sommes invités à vivre.
    En voici une brève présentation, n'hésitez pas à prendre contact avec le délégué de votre zone pastorale pour en savoir plus.
    Avec l'équipe diocésaine du catéchuménat,
    Catherine Drezet.

    L'ouvrage, réalisé par Béatrice Blazy, est édité par la CRER et Lumen Vitae, et validé par le service national de la catéchèse et du catéchuménat.

    1. Le cadre général :
    La proposition s'articule autour du Rituel de l'Initiation Chrétienne des Adultes (RICA), et s'inscrit, en référence au Texte National pour l'Orientation de la Catéchèse en France (TNOC), dans le principe d'organisation de la catéchèse en réponse aux demandes sacramentelles.
    Ce double ancrage permet
    • Le déploiement de différentes pédagogies adaptées, aux 12-15 ans, aux 16-18 ans et aux adultes.
    • De construire des itinéraires à partir d'un choix de catéchèse, en prenant en compte l'année liturgique, les différents temps du catéchuménat, les rencontres diocésaines, les temps de la paroisse, etc.
    • De vivre un itinéraire catéchuménal à la fois de manière personnalisée et communautaire, en favorisant le dialogue, l'expérience fraternelle et la prière.

    2. Ce que nous avons aimé :
    • Une présentation et la prise en compte du temps catéchuménal (première évangélisation – catéchuménat - rites et traditions – purification – mystagogie), avec un choix de catéchèses.
    • Pour chaque catéchèse, la visée, les objectifs, un « lieu source » pour les accompagnateurs, la proposition de pédagogies.
    • Une présentation des liturgies « étapes » du catéchuménat (RICA).
    • Des propositions de catéchèses mystagogiques.

    3. Les points forts :
    • La Parole de Dieu est au centre des pédagogies, elle est à rechercher dans une bible.
    • La mise en œuvre est pertinente, et simple.
    • L'ouvrage offre la possibilité d'un itinéraire progressif et respectueux du cheminement de chacun.
    • La mise en lien et la participation explicite de la communauté chrétienne, qui entre en jeu dans la démarche des candidats, est bien prise en compte.


  • Dimanche 22 octobre : Journée missionnaire mondiale
    Affiche 2017 - voir en grand cette image
    Affiche 2017

    Depuis 1926, toutes les paroisses catholiques du monde sont invitées à célébrer le Dimanche missionnaire mondial et à participer à la quête mondiale des Œuvres Pontificales Missionnaires. En 2017, le Dimanche missionnaire mondial est célébré le dimanche 22 octobre, en la fête de Saint Jean-Paul II. Dans de nombreux pays, le dimanche missionnaire mondial est précédé d'un temps d'animations missionnaires, lors de la semaine missionnaire mondiale : du 15 au 22 octobre. Ces animations se vivent en paroisse, dans les aumôneries de jeunes, les groupes de catéchisme, les groupes de prière, les mouvements, les maisons de personnes âgées, les communautés religieuses…

    Le site Œuvres Pontificales Missionnaires rappelle que la quête mondiale pour la mission est un acte missionnaire : elle permet à l'Église de vivre, d'assurer sa croissance dans le monde et de favoriser l'annonce de l'Évangile sur les 5 continents. L'Église lui donne le statut de « quête impérée », c'est-à-dire que l'intégralité de la collecte faite auprès des fidèles lors de la messe du Dimanche mondial de la mission doit être transmise aux Œuvres Pontificales Missionnaires qui ont la charge de sa collecte et de sa distribution pour que vive l'Église partout dans le monde.

    Vous retrouverez en pièces jointes :

    • le message 2017 du pape François "La mission au cœur de la foi chrétienne",
    • une carte de prière sur le thème "Ensemble, osons la mission !",
    • et des articles sur la Journée (ou la Semaine) missionnaire mondiale publiés dans des bulletins paroissiaux du diocèse de Saint-Brieuc

    Dans le diocèse de Saint-Brieuc :

    • Journée de prière continue le 21 octobre,
    • La prière de Taizé du 28 octobre aura une orientation missionnaire.

    Retrouver >> ici << toutes les messes du diocèse le dimanche 22 octobre pour la Journée missionnaire mondiale !


  • La grotte

    On parle souvent de grottes dans la Bible, sans doute parce que les régions qui s'y trouvent mentionnées sont truffes de cavités. Dans une page des Livres de Samuel, on nous raconte que la puissante armée des Philistins menace Israël ; alors – est-il dit – « Les Israélites se cachèrent dans les grottes, les trous, les failles de rocher, les souterrains, les citernes » (1 Samuel 13, 6). Pour les humains, une grotte peut donc devenir un refuge, un abri ; mais elle peut aussi se faire piège, voire tombeau.

    Que la grotte soit un abri, on l'apprend avec Moïse. Moïse demande au Seigneur de se manifester à lui dans toute sa gloire (Exode 33). Le Seigneur lui répond qu'un humain ne peut pas voir le Seigneur et continuer à vivre. Il enjoint donc à Moïse de se cacher dans une grotte quand il passera auprès de lui ; Moïse ne pourra voir le Seigneur que de dos, une fois qu'il sera passé. Plus tard, Moïse entrera dans l'intimité de Dieu et lui parlera face à face dans la nuée. La grotte est donc un jalon : elle est d'abord une chambre noire protectrice, avant de pouvoir s'avancer davantage dans l'intimité de Dieu.

    Je voudrais maintenant vous citer une belle scène (1 Samuel 24) où une grotte aurait pu devenir un piège mortel. C'est un épisode de l'histoire de David. David est jalousé par le roi Saül qui comprend que ce jeune homme sera roi après lui en Israël. Saül avec toute son armée poursuit David qui doit fuir avec une poignée d'hommes.

    Pendant cette fuite, David décide un jour de se cacher dans une grotte au désert. Il s'y trouve avec quelques-uns de ses compagnons quand Saül entre lui aussi dans la même grotte. Les soldats de David lui disent que cette rencontre est voulue par Dieu : David peut tuer son ennemi Saül qui Dieu semble livrer entre ses mains. Mais David se récrie à plusieurs reprises : « Je ne porterai pas la main sur le messie du Seigneur ». La grotte aurait pu être le tombeau de Saül, mais Saül en sort vivant.

    Les évangélistes se souviennent de cette scène quand ils évoquent l'inhumation de Jésus dans un tombeau creusé dans le roc. Le messie qu'on fait entrer dans cette grotte en sortira vivant trois jours plus tard. On ne porte pas si facilement la main sur le messie du Seigneur.


samedi 7 octobre 2017

  • Photoreporter le Off à la Maison Saint-Yves

    Du 7 octobre au 5 novembre 2017, a lieu à Saint-Brieuc le Festival Photoreporter ainsi que le Festival Photoreporter le Off.

    Pour sa 6e édition le festival poursuit son double objectif de soutenir le photojournalisme et de rendre accessible l'information au plus grand nombre.

    Le thème 2017 est : « Un certain regard pour explorer les vibrations du monde actuel ».

    Vous pouvez découvrir les diverses expositions au Carré Rosengart et port du Légué - 16, quai Armez à St Brieuc et à la Maison de l'Agglomération - 38, rue du 71e Régiment d'infanterie à St Brieuc.

    off
    off

    Créée en juin 2015, l'association Le Off est née d'une envie des bénévoles de « Photoreporter en Baie de Saint-Brieuc » de s'impliquer plus en avant dans la préparation du festival et de développer la photographie dans le Pays briochin.

    La Maison Saint-Yves accueille une exposition de photos du Off dans sa salle d'exposition du 7 octobre au 5 novembre.
    L'exposition « Instants d'ici et d'ailleurs » de Jean-Marc Dellac propose des photos en noir et blanc que le photographe a pris au grès de ses différents voyages.

    Photo Dellac - JPEG - 437.6 ko
    Photo Dellac

    N'hésitez pas à venir découvrir ce voyage à travers la photographie.

    Exposition photos Jean-Marc Dellac - Photoreporter le Off
    Maison Saint-Yves - 81, rue Mathurin Méheut - SAINT-BRIEUC

    Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h00,

    le samedi de 9h à 12h.

    Voir en ligne : Photoreporter le Off

vendredi 6 octobre 2017

  • Un site pour découvrir Xavier de Langlais

    Retrouvez ici certaines œuvres (artistiques et littéraires) de Xavier de Langlais mais aussi les livres de Tugdual de Langlais, le fils de l'artiste bien connu à la Maison Saint-Yves (81 rue Mathurin Méheut à Saint-Brieuc) pour ses fresques murales exposées dans le cloître mais aussi dans la crypte.

    Voir en ligne : Site « De Langlais »

  • Formation sur comment « Pratiquer la communication bienveillante »

    « Pratiquer la communication bienveillante pour améliorer sa qualité de relation et son service en Église », tel est l'enjeu de cette formation ouverte aux prêtres, diacres, religieux, laïcs en mission ecclésiale, et plus largement toute personne désireuse d'améliorer sa façon d'écouter et sa qualité de présence aux autres.

    « La Joie de l'Évangile » - N°171

    « Nous avons besoin de nous exercer à l'art de l'écoute qui est plus que le fait d'entendre » - Pape François

    LS n°19 - Formation relation humaine

    Les salariés et bénévoles appelés par l'Église enrichiront leurs compétences pour assurer un meilleur service des personnes qu'ils rencontrent. Chaque année le service diocésain proposera un module de formation en relations humaines : accueil, animation de groupe, délégation, gestion des conflits, communication…

    Informations pratiques

    • Intervenant(s) : Gaël Droumaguet, prêtre. Certains modules et ateliers de pratique sont co-animés par Viviane Davy.
    • Dates : Session de formation les jeudi 25 et vendredi 26 janvier 2018 de 9h30 à 16h30 à la Maison Saint-Yves. Inscription avant le 22 décembre 2017.
    • Lieu : Les modules et ateliers pratique peuvent être organisés dans différents lieux, sous certaines conditions.
    • Coût : 25 euros (libre participation aux frais pour les ateliers pratiques). Chaque participant apporte son pique-nique.

    >>> Plus d'informations et bulletin d'inscription disponibles en pièces jointes <<<

    Contact

    Service de formation permanente
    81, rue Mathurin Méheut, 22042 Saint-Brieuc cedex 2
    Tél. : 02 96 68 13 40
    Mél : formationpermanente chez diocese22.fr


  • Eglise en Côtes d'Armor - Octobre 2017

    Éditorial [1]

    Calendrier de Mgr Denis Moutel

    Infos officielles

    • Dans le souffle du synode

    Evénement

    • La Mission ouvrière a 60 ans
    • Semaine missionnaire mondiale p 8
    • Retraite des personnels de santé p 9
    • Consacrés et engagés Sœur Anne-Geneviève Guérin
    • Réenchanter l'école : Le collège de Pléneuf-Val-André

    Témoignage

    • Participer au synode des jeunes
    • Session de rentrée des séminaristes
    • La vie dans le diocèse

    Dossier

    • Équilibre de vie et santé des prêtres
    • Les fêtes chrétiennes : Le Rosaire

    Mémoire

    • La chapelle du Bon Sauveur

    Infos, intentions,


    [1] en ligne à partir du 16 octobre


mercredi 4 octobre 2017

  • Calendrier de la catéchèse 2017-2018
    calendrier catéchèse 2017 2018 - Excel - 50 ko
    calendrier catéchèse 2017 2018

  • La journée baptême des enfants en âge scolaire 2018

    La prochaine journée diocésaine des enfants en âge scolaire aura lieu le samedi 17 mars 2018.

    Journée diocésaine des enfants vers le baptême
    Journée diocésaine des enfants vers le baptême

    Plus d'informations sur cette journée seront disponibles prochainement.


  • Les rencontres en zone des catéchistes

    Tous les catéchistes sont conviés aux rencontres proposées par le Service de Catéchèse et du Catéchuménat.

    Programme de la journée :

    Le matin (à partir de 9h30) : un temps de récollection.

    L'après-midi (jusqu'à 17h00) : un temps de relecture pastorale de nos actions catéchétiques.

    Calendrier des rencontres :

    Jeudi 9 novembre 2017 : zone de Lannion
    Lundi 13 novembre 2017 : zone de Guingamp
    Jeudi 16 novembre 2017 : zone de Lamballe
    Lundi 27 novembre 2017 : zone de Dinan
    Jeudi 30 novembre 2017 : zone de Loudéac
    Jeudi 7 décembre 2017 : zone de Rostrenen
    Jeudi 14 décembre 2017 : zone de Saint-Brieuc.

    Plus de précisions pratiques sur ces journées seront disponibles prochainement.


  • Nouvelle campagne caté tout en humour ! Episode 5/5 : la crèche.

    Chaque mercredi, le service de la catéchèse du diocèse de Saint-Brieuc vous propose une petite vidéo qui met en valeur un point essentiel de la religion catholique.

    Cette semaine, focus sur la CRÈCHE !

    Épisode 5 - La crèche

    Affiche

    info document - voir en grand cette image

    Et si ce n'était pas qu'un lieu de garde d'enfants ? Dieu donne un autre sens. Viens au caté.

    Merci au diocèse de Quimper pour cette belle réalisation.

    Message de Mgr Denis Moutel

    Mgr Denis MOUTEL - voir en grand cette image
    Mgr Denis MOUTEL

    Des enfants curieux de Dieu
    Pour la catéchèse, c'est aussi l'heure de la rentrée !

    Curiosité ! C'est le ressort de la campagne de communication des diocèses de la Province de Rennes. Les enfants aiment découvrir des mots nouveaux et si les mots portent plusieurs sens c'est encore mieux !

    Le message s'adresse en premier lieu à leurs parents ; mais, au-delà des mots, il vise aussi les enfants, habités d'une dimension spirituelle insoupçonnée. Leur cœur est largement ouvert, leur intelligence est en éveil, tout est déjà là pour qu'ils puissent écouter et connaître Dieu qui les aime, afin de lui répondre librement.

    La catéchèse leur fait découvrir comment Dieu a rejoint les hommes, au long de l'histoire, pour les sauver. Ils font eux-mêmes l'expérience de la présence de Dieu qui les aime. Dans les évangiles, ils découvrent Jésus comme un ami, qui rencontre les gens et qui donne sa vie pour tous. Dans la vie des saints et dans la communauté qui se rassemble aujourd'hui dans l'Eglise, ils apprennent à vivre avec Dieu et pour les autres, dans la prière, la préparation des sacrements et une vie belle et bonne.

    Merci d'aider les enfants à aller à la source, merci de les entraîner à choisir l'espérance !

    Saint-Brieuc, le 14 septembre 2017

    + Denis Moutel
    évêque de Saint-Brieuc et Tréguier


lundi 2 octobre 2017

  • Journée diocésaine sur la réception du synode

    Samedi 30 septembre, le père François-Xavier Amherdt (professeur de théologie à l'Université de Fribourg en Suisse) était l'invité du diocèse de Saint-Brieuc, au lycée du Sacré-Cœur à Saint-Brieuc. L'occasion de revenir sur les Actes du synode proclamé par Mgr Denis Moutel le 4 juin dernier, lors de la Pentecôte.

    Galerie-photos

    Intervention du père François-Xavier Amherdt

    « Comme les catéchumènes qui reçoivent la Parole de Dieu, nous sommes ici pour recevoir les Actes du synode qui sont un point d'arrivée mais aussi un point de départ », a introduit père François-Xavier Amherdt. « J'ai été en admiration et rempli de joie face à ce processus synodal. Désormais, il s'agit de discerner, d'accompagner pour mieux intégrer. Laissez-vous réconciliez, c'est dans la rencontre communautaire que les Actes du synode trouveront chair. »

    Père François-Xavier Amherdt a souligné l'importance de travailler le document à tous les niveaux du diocèse : en comité de suivi diocésain, en zones pastorales, en EAP, en relais… « Chacun est appelé à apporter sa pièce de puzzle pour construire l'ensemble. Dieu apportera la sienne également ! »

    « Avant les Actes du synode, c'est d'abord notre conversion personnelle qui est essentielle. Notre parole n'a de crédibilité que si elle précède notre être », a souligné père François-Xavier Amherdt. « Les Actes du synode est le résultat de 1000 équipes de dialogue et non un document qui résulte directement de l'évêque. C'est un chemin synodal où Mgr Denis Moutel a donné son souffle et sa patte. »

    Selon père François-Xavier Amherdt, les thèmes qui ressortent sensiblement des Actes du synode sont :

    • les jeunes,
    • l'accueil des personnes en difficulté,
    • le respect des personnes en fragilité,
    • et l'ouverture au monde…
      « tout cela porté par la prière », a-t-il rajouté.

    Temps de respiration

    Temps de prière


image Jésus

Bannière denier

Facebook

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois