« Pélé Ados » Lourdes (13-18 avril 2015)

vendredi 1er mai 2015
par  Filles de Ste-Marie de la Présentation de Broons
popularité : 45%

Plus de 600 jeunes de 12-14 ans ont participé au « pélé ados » à Lourdes, dont 71 jeunes de la zone de Lamballe.
Ce « pélé » fut fort intéressant et pleins d’émotions. L’Evangile des disciples d’Emmaüs (lc 24, 13-35) nous a accompagnés tout au long de cette semaine. Nous avons ouvert le livre de l’histoire des hommes, de l’amour, cherché la Parole, les mots qui font vivre et qui rendent heureux. Avec les pèlerins d’Emmaüs, nous avons accueilli, nous aussi, avec un cœur brûlant la Parole de Dieu. Des jeunes de la zone de Dinan se transmettent dans une belle chorégraphie le livre de la Bible.

 Entretiens avec le Père Evêque

Pendant ces entretiens, il nous a exhortés :

  1. A Nous lancer comme Abraham, Moïse, Marie, Bernadette, « lève-toi et viens, le bonheur en Dieu est un chemin qui s’ouvre devant toi. »
  2. A descendre dans notre cœur pour écouter la Parole de Dieu. Pas à pas, chercheurs de Dieu, nous sommes pèlerins sur la terre.
  3. A la conversion, à changer de vie en demandant au Seigneur d’augmenter notre foi : un grain de blé, il faut pour qu’il grandisse, ouvrir son cœur au mystère de Dieu, donner de soi, pour que le grain mûrisse, folie d’amour, l’Espérance au fond des yeux.

 Année de la Vie Consacrée

Au cours d’une des rencontres en diocèse, l’évêque a remercié les religieuses présentes pour la joie et le témoignage qu’elles apportent aux jeunes, il a aussi insisté sur l’année de la vie consacrée. En plus des rencontres en diocèse, nous avons aussi les rencontres en zone, pendant celle de Lamballe, Mr le curé de la zone de Lamballe, m’a demandé de donner mon témoignage et si je voulais bien, à la fin chanter le « pagne de maman » ce que j’ai fait. Les jeunes comme les adultes étaient stupéfaits et surpris en même temps. Ils ont dit « on ne pensait pas que « les bonnes sœurs », en dehors des prières s’amusaient autant, vous êtes vraiment épanouie dans votre mission. Il faut le faire. » J’étais plutôt contente d’entendre ça. Dans toutes ces rencontres nous sommes ambassadeurs de la joie….

 Témoignage

Pendant ce pèlerinage, nous avons aussi eu la joie d’écouter le témoignage d’une jeune dame handicapée : Marie Caroline (30 ans) atteinte d’une maladie orpheline et qui ne peut se déplacer qu’en fauteuil, elle est venue nous parler de sa joie de vivre, de l’essentiel : se savoir aimé, de tout ce qu’elle a reçu de sa famille, de ceux qu’elle a croisés sur son chemin, de l’amour fou de Dieu…mais avec beaucoup de simplicité et de vérité n’éludant pas les difficultés quotidiennes, le poids de certains regards, les combats à reprendre sans cesse…Tout en elle parle d’une attitude intérieure forte d’accueil : accueil de soi avec ses limites, accueil de la gêne des gens, parfois, devant le handicap, accueil de l’autre au-delà des masques dans la profondeur d’une vraie rencontre, accueil du Seigneur chaque jour comme un compagnon de route toujours là…elle est professeure d’Anglais dans un lycée de Versailles. Son témoignage a beaucoup ému les jeunes. C’est grâce à sa rencontre personnelle avec Jésus qu’elle peut vivre avec sérénité son handicap, pour essayer de comprendre ce que le Seigneur attend d’elle, elle a pris une année sabbatique au foyer de charité de Tressaint à Dinan. Ce que nous avons pu retenir de son témoignage : « arrêtons de nous prendre la tête avec ce que l’on ne peut pas faire, mais regardons ce qu’il y a de beau en nous. »

Tout au long de la semaine, le groupe Avelig a accompagné le pèlerinage par ses animations.

 Sur les pas de Bernadette…

Avec les jeunes nous avons marché sur les pas de Bernadette, (le moulin où elle a passé les plus belles années de sa vie, puis le cachot après l’expulsion. C’est alors que la famille Soubirous commence une lente descente aux enfers qui la conduira à la misère mais jamais au désespoir. Découverte d’un chemin : celui de Bernadette…découverte d’un appel pour aujourd’hui et pour chacun de nous. Cette situation de misère a beaucoup touché les jeunes, d’où leurs questions : « comment pouvait-on vivre dans un lieu si lugubre ? » « C’est choquant »
Cependant, ils ont beaucoup admiré leur courage à s’en sortir.

 Au terme du pélé

Nous voulons être comme les disciples d’Emmaüs, le cœur brûlant, pour annoncer au monde que le Christ est vivant  , pèlerins de l’Espérance, vers toi je m’élance ! Jésus-Christ et Seigneur.
Quelques témoignages de jeunes à la fin du pelé :
« Très heureux de mon pèlerinage »
« Appréhension au départ, mais très content de ce que j’ai vécu »
« Les célébrations étaient très chaleureuses, la visite de la basilique Pie X était impressionnante »
« J’essaierai d’aller un peu plus à la messe le dimanche »
« J’essaierai de prier un peu plus souvent »
« Ce pelé a changé mon regard »
« À mon retour, je parlerai de ce que j’ai vécu, vu et entendu. »
« La foi de tous ces gens qui viennent à Lourdes et la joie que j’ai éprouvée. »

Merci à vous tous qui avez prié pour tous ces jeunes pendant cette semaine.

Soeur Solange


Commentaires

image Jésus

Bannière denier

Facebook

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois